Champignons du bois de la Garenne - Bugnicourt - 59  
© SMNF   
Liste récapitulative des espèces récoltées
   © SMNF


Sorties  : 6 juin 2001 -


Liste commentée des récoltes après recherche systématique sur différents supports
par Didier & Bertrand Lefebvre / Christophe & Nicolas Lécuru
 

 

 

Abréviation

Groupe fonctionnel ou statut biologique

EcM

Ectomycorhizique

Mo

Associé aux mousses

Pb

Parasite biotrophe*

Pn

Parasite nécrotrophe*

S

Saprophyte (sans précision)

SC

Saprophyte coprophile

SFo

Saprophyte foliicole

SFu

Saprophyte fungicole

SL

Saprophyte lignicole

SHe

Saprophyte herbicole

SP

Saprophyte pyrophile

 

 

 

* Acrospermum compressum Tode: Fr. SHe Sur tiges mortes d'Urtica dioica, hivernées. Assez courant en cette saison, mais demeure quand même une rareté et une curieuse rencontre...
* Ascocoryne sarcoides (Jacq.: Fr.) Groves & Wilson   SL  Sur bois mort pourrissant de Fagus...
* Auricularia auricula-judae (Bull.) Wettstein   SL  Sur branche morte encore à l'arbre de Fraxinus excelsior ; pas commun sur ce support !
* Auricularia mesenterica (Dicks.: Fr.) Pers.  SL  Sur souche d’Acer sp.
* Bertia moriformis (Tode : Fr.) De Not.   SL  Sur bois mort de Fagus, en colonie dense.
* Bjerkandera adusta (Willd.: Fr.) P. Karsten     SL(PnL) Sur bois mort de Picea ; là aussi, le support est suffisamment inhabituel (plutôt sur feuillus en général) pour le signaler ! Herb. n° CL/F01.173
* Bjerkandera fumosa (Pers.: Fr.) P. Karsten   SL(PnL)  - 4 - Assez courant ici, sur bois mort de Populus tremula.
* Calloria neglecta (Libert) Hein   SHe Sur tiges mortes d'Urtica dioica hivernées, en mélange avec son stade imparfait Cylindrocolla urticae (Pers.) Bonorden
* Calocybe gambosa (Fr.: Fr.) Singer ex Donk   S  En chemin à la lisière d'un bosquet, dans l'herbe, en cercle.
* Calyptella capula (Holmskj.: Fr.) Quélet  SHe Sur tiges mortes d'Urtica dioica de l’année précédente.
* Colpoma quercina (Pers.)
Wallroth   SL  NR  Facile à trouver, au début du printemps, sur les branches mortes et humides de Quercus encore à l’arbre ; colonisant des branches entières.
* Crocicreas coronatum (Bull.: Fr.) Carpenter  SHe  Magnifique petite espèce facilement reconnaissable sur le terrain à sa marge couronnée et à son hyménium orange blanchâtre, à apothécies isolées à grégaires ; sur tiges mortes pourrissantes de Cirsium (plus souvent sur Urtica dioica). D’après la littérature, il semblerait que ce soit une espèce plutôt automnale ; pour notre part, des récoltes printanières permettent d’élargir sa période d’apparition, mais elles demeurent quand même occasionnelles en début d’année.
* Crocicreas cyathoideum (Bull.: Fr.) Carpenter    SHe  Sur tiges mortes d'Urtica dioica hivernées ; espèce assez courante durant les 6 premiers mois de l’année.
* Cylindrocarpon candidum (Link) Wollenw.  SL   NR  anamorphe (formes macro- et microconidiennes) de Nectria coccinea (Pers.: Fr.) Fr.
Herb. n° CL/F01.180
* Cylindrocolla urticae (Pers.) Bonorden   SHe  Anamorphe de Calloria neglecta (Libert) Hein
* Dacrymyces stillatus Nees: Fr.    SL   Sur bois mort décortiqué, humide, de feuillu indéterminé.
* Daedalea quercina (L.: Fr.) Fr.   SL  Sur bois mort de différents feuillus : Castanea sativa, Quercus et même Fagus !
* Diatrype stigma (Hoffm.: Fr.) Fr.  SL  Sur bois mort de divers feuillus.
* Enteridium lycoperdon (Bull.) Farr   Myxo   Sur bois mort de feuillu.
* Eutypa lata (Pers.: Fr.) Tul.
& C. Tul.    SL   N59 Sur bois mort de feuillu décortiqué.
* Eutypa maura (Fr.: Fr.) Saccardo       SL  Sur bois mort d’Acer pseudoplatanus décortiqué ; taxon assez courant sur ce support et assez facile à repérer : avant l’apparition des ostioles cratériformes des périthèces, le bois se recouvre dans un premier temps d’un stroma très mince et noir, comme calciné.
* Eutypa scoparia (Schw.: Fr.) Ellis & Everhart   SL  Sur bois mort, cortiqué ou non, de Sambucus nigra ; assez courant sur ce support et assez courant à cette époque de l’année.
* Exidia thuretiana Léveillé   SL  Sur bois mort, cortiqué ou non, de divers feuillus ; dans le cas présent, Fraxinus excelsior et Fagus. L’espèce sera sans doute classée en catégorie 4 de la future seconde édition de la liste rouge régionale (Courtecuisse, en préparation), comme en témoigne la seconde édition de l’inventaire régional (Courtecuisse, 2000).
* Gloniopsis praelonga (Schw.) Zogg   SL   N59  Assez courant sur vieilles branches de Rubus hivernées, mais aussi sur bois mort de divers feuillus.
* Gnomonia cerastis (Riess) Cesati & de Not.    SFo   NR    Assez commun à cette époque de l’année, surtout sur pétioles de feuilles mortes d’Acer. À chercher dans les tapis de feuilles mortes.
* Godronia fuliginosa (Fr.) Seaver   SL   NR Espèce assez rare, récoltée ici sur branche morte de Salix caprea, sur un tas de bois partiellement calciné, pourrissant et imbu. Apparemment la 2ème récolte national (connu des Vosges- 88)
Herb. n° CL/F01.181
* Hymenochaete rubiginosa (Dicks.: Fr.) Léveillé   SL  Sur bois mort (souches) de Quercus et de Castanea sativa.
* Hymenochaete tabacina (Sow.: Fr.) Léveillé   SL   Sur bois mort de Salix et Corylus principalement, entassés et colonisant des branches entières.
* Hyphoderma radulum (Fr.: Fr.) Donk   SL  Sur branches mortes d’un Prunus avium mort mais encore debout.
* Karstenia lonicerae (Vel.) Sherwood   SL   NR  Encore une rareté qu’il faut rechercher avec soin, surtout sur les croisements de branches vivantes de Lonicera xylosteum (camérisier), à cette époque de l’année. À signaler qu’elle a été découverte pour la première fois à Bourlon (62), bois communal, le 22.03.2001 dans les mêmes conditions, et à Bonsecours (59), Forêt Domaniale, le 09.04.2001 (CL). Sherwood (1977) ne mentionne, dans sa monographie, que l’isotype, une récolte de Suisse (J. Breitenbach) et une récolte de France, ce qui témoigne de sa grande rareté. Herb. n° CL/F01.55
* Lamprospora carbonicola Boudier  Mo = L. polytrichi (Schum.: Fr.) Le Gal ss. Le Gal  Sur place à feu, le plus souvent isolées mais dispersées, parmi les diverses mousses. Herb. n° CL/F01.174
* Lasiosphaeria strigosa (Alb. & Schw.) Saccardo   SL  Sur bois mort de Fagus pourrissant et décortiqué.
* Lycogala epidendron (L.) Fr.  Myxo   Sur bois mort décortiqué de feuillus ; assez commun dans la région.
* Lyomyces sambuci (Pers.: Fr.) P. Karsten    SL  Il blanchit parfois des branches entières de Sambucus nigra et est aussi courant qu’Auricularia auricula-judae sur ce support.
* Melanomma pulvis-pyrius (Pers.: Fr.) Fuckel   SL  Sur bois mort, cortiqué ou non, de feuillus.
* Mycena galericulata (Scop.: Fr.) S. F. Gray   SL  Sur souche de feuillus indéterminé.
* Mycena pura (Pers.: Fr.) Kummer   S   Principalement dans la parcelle à Corylus.
* Nectria cinnabarina (Tode: Fr.) Fr.   SL/PnL   Sur bois mort de feuillus divers ; très commun et facilement identifiable par la présence de sa forme imparfaite Tubercularia vulgaris Tode : Fr.
* Nectria coccinea (Pers.: Fr.) Fr.   PnL    N59  Sur bois mort cortiqué d’Acer pseudoplatanus, en colonie couvrant parfois des branches entières.
Herb. n° CL/F01.179
* Nectria episphaeria (Tode: Fr.) Fr.  PnFu  Sur vieux Diatrype stigma, mais aussi en compagnie de Melanomma pulvis-pyrius (Pers.: Fr.) Fuckel et en colonie dense.
* Neottiella hetieri Boudier   Mo  NR   Sur place à feu, parmi les mousses (Funaria).  
Herb. n° CL/F01.175
* Patellaria atrata Fr.: Fr.   SL N59  Sur bois mort de feuillus (Salix ?) au sol et en « association » avec Pleurococcus viridis (algue) ; nous avons également des constatations antérieures et de plus récentes, sur diverses récoltes, de cette « association » (?). Herb. n° CL/F01.184
* Peziza vesiculosa f. saccata Fr.    S    NR  Sur un tas de fumier, à la périphérie du bois. La forme diffère du type par son aspect cérébriforme et les verrues présentes à l’intérieur des apothécies. C’est aussi une forme luxuriante qui peut parfois être très grosse (jusque 15 cm de diam. !). Par ailleurs, Peziza vesiculosa et sa forme se rencontrent assez souvent sur les vieux ballots de paille dans les champs, exposés aux intempéries.  Herb. n° CL/F01.172
* Peniophora lycii (Pers.) v. Höhnel & Litschauer     SL  Sur bois mort de divers feuillus ; très commun.
* Peniophora polygonia (Pers.: Fr.) Bourdot & Galzin     SL  Sur bois mort encore à l’arbre de Populus tremula.
* Peniophora violaceolivida (Sommerfeldt) Massee    SL  Sur bois mort encore à l’arbre de Salix.
* Peziza praetervisa Bresadola   S  Sur place à feu et bois mort calciné.
* Pilidium fuliginosum (Fr.) Auerswald     SL   NR  Forme imparfaite de Godronia fuliginosa (Fr.) Seaver
* Phanerochaete laevis (Pers.: Fr.) J. Eriksson & Ryvarden   SL  Sur la face inférieure de bois mort cortiqué de Fagus.
* Phanerochaete sordida (P. Karsten.) J. Eriksson & Ryvarden    SL  Sur la face inférieure de bois mort de feuillus décortiqués.
* Phanerochaete sp. (immature)   SL
* Phlebiella vaga (Fr.: Fr.) P. Karsten  SL  Sur la face inférieure de bois mort de Fagus.
* Plicaria leiocarpa (Currey) Boudier  SP   NR  Sur le pourtour de places à feu, débris ligneux divers, bois carbonisé, de préférence de conifères selon la littérature ; seconde récolte pour le site. 
Herb. n° CL/F01.188
* Podospora curvicolla (Winter) Niessl    SC  Sur crottes d'Oryctolagus cuniculus (lapin de garenne).
* Polyporus squamosus (Huds.: Fr.) Fr.   SL/PnL  Sur souche de Fraxinus excelsior.
* Pyrenopeziza carduorum (Rehm) Gremmen    SHe    NR  Sur tiges mortes de Cirsium arvense de l’année précédente.

 Pyrenopeziza rubi (Fr.) Rehm  SHe 
NR
Sur tiges mortes de Rubus hivernées.
* Rutstroemia carbonicola Svrček    SHe/SP NR Espèce plutôt rare ; à rechercher sur les places à feu mais aussi sur les tiges de graminées calcinées. Herb. n° CL/F01.185
* Scytinostroma hemidichophyticum Pouzar  SL   2/3 Principalement sur Salix, sur blessures, anfractuosités ou branches mortes, la plupart du temps encore à l’arbre ; la détermination sur le terrain est facilitée par son odeur forte.
* Steccherinum ochraceum (Pers.: Fr.) S. F. Gray   SL Sur bois mort de Fagus, sur la partie tournée vers le sol.
* Strattonia carbonaria (Phill. & Plow.) Lundqvist   SP    NR  Très difficile à observer en raison de sa petitesse, de sa couleur noire (sur fond noir du substrat) et aussi par le fait que les ascomes sont parfois à-demi immergés dans les cendres des places à feu ; la position dite « de la planche », c’est-à-dire allongé à terre (!) est de rigueur pour son observation. Cette Sordariaceae n’est pas courante ; elle est à rechercher sur les places à feu âgées d’au moins 1 an et parmi les mousses. Cette récolte serait la troisième pour la France (on signale deux récoltes françaises à ce jour, à notre connaissance – du Doubs et des Deux-Sèvres). Herb. n° CL/F01.186
* Trametes gibbosa (Pers.: Fr.) Fr.    SL  Très commun ici, sur souche de Fagus.
* Trematosphaeria pertusa (Pers.: Fr.) Fuckel     SL  N59  Ici sur bois mort décortiqué de Fagus, mais connu sur feuillus en général.
* Tremella foliacea var. succinea (Pers.) Neuhoff    SL    NR  Notre récolte diffère du type par sa croissance sur conifère (Picea abies) et par ses tons lilacins à brun-violet.
* Tremella globospora Reid      PFu  Passe souvent inaperçu, mais pourtant pas si rare que ça ; il faut la chercher après une période de fortes pluies, comme d’ailleurs toutes les trémelles, sur bois mort de feuillus et sur vieux stromas de Pyrénomycètes, en particulier de Diaporthe et d’Eutypella.
* Tremella mesenterica Retz.: Fr.  SL  Une des trémelles les plus communes, sinon la plus répandue, dans notre région ; toute l’année.
* Trichophaea hemisphaerioides (Mouton) Graddon    SP  Assez courant ici, sur place à feu humide, parmi les mousses (Funaria).
Herb. n° CL/F01.176
* Trichophaeopsis bicuspis (Boudier) Korf & Erb   SP  Sur branches mortes de feuillus (Salix ?), sur un tas de bois en partie calciné, pourrissant.  Herb. n° CL/F01.177
* Vuilleminia corylii Boidin, Lanquetin & Gilles   SL   N59  Dans la parcelle à noisetiers et sur bois mort de Corylus avellana, mais encore à l’arbre.  Herb. n° CL/F01.178S
* Xylaria carpophila (Pers.: Fr.) Fr.   SL  Sur cupules de Fagus enfouies dans l’humus ou sous les tapis de feuilles mortes.
* Xylaria filiformis (Alb. & Schw.: Fr.) Fr.   SFo   NR   À rechercher sur nervures, pétioles de feuilles mortes d’Acer pseudoplatanus. D’autres récoltes de 2001 à Vimy (62) et en forêt domaniale de Bonsecours (59) attestent de sa présence dans la région.
* Xylaria hypoxylon (L.: Fr.) Gréville    SL  Espèce très commune toute l’année sur bois mort, souches de feuillus, mais son stade parfait n’apparaît que pendant le semestre hivernal.
* Xylaria longipes Nitschke   SL   Sur branches mortes enfouies dans le sol de Fagus, Acer et Quercus.
* Xylaria polymorpha (Pers.: Fr.) Gréville    SL  Sur bois mort et souches, principalement de Fagus.

 

 8 récoltes sont également à replacer dans certaines catégories de la liste rouge :

Catégorie 2 (espèces fortement menacées) : Peziza violacea
Catégorie 2/3 (espèces fortement menacées à menacées) :  Scytinostroma hemidychophyticum
Catégorie 3 (espèces menacées)  :   Daldinia vernicosa
Catégorie 4 (espèces potentiellement menacées)  :   Bjerkandera fumosa,  Trichophaeopsis bicuspis
Catégorie 5 (espèces globalement sensibles) : Exidia thuretiana (espèce qui sera prochainement reclassée en catégorie 4),  Faerberia carbonaria, Xylaria longipes.

CONCLUSION 

Rendue difficile par la complexité des modalités d’approches et par l’état actuel de leur systématique qui reste encore assez confuse et d’abords délicats, notre étude des Ascomycètes, ici privilégiée, est encore sommaire bien que non négligeable ; elle montre bien le rôle de ces champignons en tant que saprotrophes sur divers débris végétaux : souches, branches, bois mort enterré, tiges ligneuses ou herbacées, limbes foliaires ou pétioles, etc. Ce rôle biologique est des plus importants car il contribue à la décomposition des « litières », en règle générale. Certains des saprotrophes que nous avons identifiés sont très spécialisés (coprophiles, par exemple, ou pyrophiles, sur charbonnières).

D’autres champignons influent sur l’équilibre des écosystèmes en intervenant dans d’autres compartiments biologiques, par exemple les mycorhizes dont le rôle est essentiel.

Certains Ascomycètes appartiennent enfin à l’ensemble très important, encore insuffisamment connu chez nous, des parasites de végétaux, herbacés ou ligneux (en particulier, certains parasites forestiers peuvent être assez virulents).

 

 

Sortie du 06/05/2001 au Bois de la Garenne à Bugnicourt

 


N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques, récoltes complémentaires qui pourront, après vérification, être incorporées à l'ensemble.


 

[Retour à la liste des espèces] - [Retour au sommaire]